Sélectionner une page

Le Comité national français de l’informatique et des libertés a déclaré jeudi que Google et Facebook s’exposent à des amendes de plusieurs dizaines de millions d’euros pour avoir demandé à leurs utilisateurs de cliquer pour supprimer leurs cookies plutôt que de les accepter.

Deux filiales de Google ont écopé d’amendes d’un montant total de 150 millions d’euros, tandis que Facebook a dû payer 60 millions d’euros.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a indiqué qu’il est possible d’accepter les cookies, en un seul clic, sur les sites « google.fr », « facebook.com » et « youtube.com », alors que plusieurs clics sont nécessaires pour les supprimer. . Elle a déclaré que cela avait un effet sur les dispositions relatives au consentement en vertu de la loi française.

Une porte-parole de Meta, propriétaire de Facebook, a déclaré que la société examinerait la décision. La porte-parole a souligné que les paramètres personnels donnaient aux utilisateurs un plus grand contrôle sur leurs données, ajoutant que les paramètres seraient améliorés, d’autre part, Google a déclaré qu’il connaissait ses responsabilités et qu’il avait adhéré aux changements.

Pin It on Pinterest

Share This